L’aviation, la crise et le réchauffement climatique : emballements et embellissements ?

Avertissement : Ce texte reflète uniquement l’opinion de son auteur et n’engage en aucune manière la parole officielle de l’Académie de l’air et de l’espace.

Par Alain Joselzon, membre titulaire.

Le réchauffement / dérèglement climatique est un immense défi pour l’humanité, une menace grandissante et qui laisse peu de temps pour pouvoir réagir efficacement. Chaque secteur tente de contribuer aux solutions visant à arrêter ou freiner le phénomène, soit indépendamment des autres, soit, de plus en plus, en coordonnant ses efforts avec ceux des autres secteurs, compte tenu des facteurs communs (énergétiques notamment) et les interactions multiples en jeu. Ceci est à la base du « Pacte Vert » pour l’Europe (« European Green Deal » ).

Dans ce contexte, dans le secteur aérien, de vastes, cohérents et ambitieux programmes sont bâtis en Europe, conçus comme des grands « plans de bataille », séparément ou conjointement, par le secteur industriel privé et par les organismes publics, comme illustré par le programme de recherche « Clean Aviation » et des rapports tels que le « Strategic research and innovation agenda (SRIA) ». Ce rapport est une version nettement plus ambitieuse et plus ciblée des rapports ACARE ou Flightpath 2050 émanant des travaux antérieurs de la Commission Européenne, censée répondre à l’ampleur et à l’urgence de l’enjeu climatique. Il faut noter qu’il est très bien écrit et documenté, « convaincant sur le papier ».

 

Lire la suite (format PDF – 182 KB)

Recevoir nos informations

    • En validant ce formulaire vous acceptez que l'AAE conserve ces données personnelles afin de vous envoyer les informations demandées. Conformément à notre politique de confidentialité vous pouvez modifier ou retirer à tout moment votre consentement et vos informations personnelles.