Prix de thèse « Droit, économie et sociologie du transport aérien et spatial »

Le prix est attribué à Mario LE GLATIN pour l’excellente qualité de son travail pour sa thèse sur :

« INNOVATE TO DECIDE: Modelling and experimenting decisional ambidexterity to manage the metabolisms of the innovative organization »

Résumé : Il est devenu courant de développer une organisation ambidextre dans une entreprise pour garantir un avantage compétitif dans son environnement. Cette perspective trouve ses racines dans le modèle de James March (1991) ayant la vocation de soutenir l’apprentissage organisationnel par des mécanismes adaptatifs entre agents. Ce modèle ancré dans la tradition du problem-solving propose une approche comportementaliste palliant les biais et heuristiques de la rationalité limitée. Par opposition avec les modèles de la littérature étudiant l’équilibrage entre les activités d’exploration et d’exploitation (ambidextrie), nous démontrons que l’exploration peut être plus générative si elle utilise les contraintes d’exploitation comme connaissances préalables à la génération de concepts. Ceux-là reposent sur un conditionnement positif par les paramètres des processus décisionnels contribuant à l’exploitation. De nouvelles situations décisionnelles sont ainsi conçues plutôt que de se contenter d’une traditionnelle sélection des explorations. Ce modèle –ambidextrie décisionnelle – permet de réaliser des projets capables d’explorer des conditions dépassant les limites et performances de l’exploitation. Une recherche intervention chez Zodiac Aerospace permet de rendre compte de ce nouveau modèle. Il étend ainsi la notion d’ambidextrie organisationnelle dans l’inconnu, plus adaptée au management et gouvernance de l’innovation, tout en précisant la gestion des métabolismes organisationnels nécessaires aux changements des organisations dans un conglomérat de PMEs.

Ingénieur Supaero, docteur en Sciences de gestion de Mines ParisTech PSL, Mario Le Glatin a intégré le groupe Safran en 2014 via les essais de Zodiac Interconnect UK pour coordonner les activités de son laboratoire. En 2015, il a poussé une opportunité de recherche partenariale mêlant innovation, théories de la conception et processus décisionnels dans les projets d’exploration, sous la direction innovation de Zodiac Aerospace de Thierry Rouge-Carrassat et en partenariat CIFRE avec le Centre de gestion scientifique de Mines ParisTech. Actuellement il évolue auprès de la direction technique du nouveau groupe Safran sur les enjeux de collaboration inter-métiers pour les métiers d’ingénieurs du développement avec les apports stratégiques de la transformation digitale, une position privilégiée à la croisée de sciences de l’ingénieur et sciences humaines et sociales pour les ambitions de notre secteur aéronautique.

Grand Prix

Pulse-line : DR: Cyril-Abad/CAPA-Pictures/Safran

Il est décerné à Olivier ANDRIES, actuel président de Safran Aircraft Engines, et David L. JOYCE, président-directeur général de GE Aviation, pour le développement en commun du moteur LEAP dont la réussite technique et commerciale, s’appuyant sur des avancées en matière énergétique et environnementale, est totalement confirmée dans le domaine des avions court- et moyen-courrier.

LEAP Blade: DR: Eric Drouin/Safran

Après la famille CFM56 qui cumule, à ce jour, un milliard d’heures de vol, la famille des moteurs LEAP a été choisie pour motoriser la famille Airbus A320neo, en compétition avec le moteur à réducteur de Pratt & Whitney, et pour équiper, en source unique, les Boeing 737 MAX et COMAC C919.

Pour atteindre les objectifs ambitieux du programme, la famille LEAP représente une synthèse entre le meilleur savoir-faire, l’innovation et la prise en compte de ce qui a fait le succès du CFM56. Le succès s’appuie sur des avancées techniques, une certification de trois moteurs en trois ans, une rapide montée en cadence de production, le tout étant effectué via l’excellence de la coopération entre Safran et GE.

Final-assembly:Cyril Abad/CAPA Pictures/Safran

Le LEAP maintient la position de leader acquise par le CFM sur le marché des avions court/moyen-courrier, avec 17 000 moteurs LEAP commandés fermes représentant une part de marché de 71% et une production annuelle de 2000 moteurs.

Le LEAP innove et apporte un mieux énergétique et environnemental :

  • une consommation de carburant réduite de 15% par amélioration du rendement propulsif et thermique soit une température des gaz accrue de +100°C ;
  • une réduction des niveaux de bruit de 14db et des émissions de CO2 (15%) et de Nox ;
  • l’accroissement résultant du diamètre moteur a nécessité de maîtriser la masse par l’introduction de matériaux innovants : aubes et carter fan en composite fibres de carbone tissées 3D (Brevet Safran) et en parties chaudes avec des pièces composites à matrice céramique.

Le développement et l’industrialisation du LEAP ont nécessité des investissements et une organisation exemplaire « Leap together » avec l’ensemble des partenaires industriels dont beaucoup d’Européens. L’entrée en service est exemplaire: après deux ans d’exploitation, près de 700 avions équipés LEAP ont cumulé trois millions d’heures avec un excellent niveau de disponibilité.

Olivier ANDRIES, président de Safran Aircraft Engines

Ingénieur X-Mines, il a commencé sa carrière dans la haute administration. En 1995 il entre dans le groupe Lagardère et après plusieurs fonctions chez EADS, il deviendra le directeur de la stratégie d’Airbus. En 2008, il entre dans le groupe Safran où il dirige successivement la branche Sécurité-Défense, puis Safran Hélicoptères et à ce jour Safran Aircraft Engines.

David L. JOYCE, président-directeur général de GE Aviation

Après des études supérieures (génie mécanique et finances), il rejoint GE en 1980 comme ingénieur produit, et durant 15 ans fait progresser la conception et le développement de moteurs commerciaux et militaires. Puis il occupe plusieurs postes de direction avant de diriger les opérations des moteurs commerciaux de 2003 à 2008. En juin  2008, il est nommé vice-président de GE Corporate et prend la tête de GE Aviation.

Académie de l'air et de l'espace

Ancien observatoire de Jolimont
1 avenue Camille Flammarion
31500 Toulouse - France
Tél. +33-(0)5.34.25.03.80
Email : contact@academie-air-espace.com

Forme juridique : Association déclarée, reconnue d'utilité publique
RNA : W313003898 - SIREN : 348 286 550
SIRET (Siège) : 34828655000010
Mention légales et politique de confidentialité